Last Concrete report

Jack revient sur cette Concrète haute en couleurs !!

2h du mat, retour à pied du bateau démoniaque avec mon binôme de la journée… Une petite marche de 45 min, nécessaire pour faire retomber la pression et digérer toutes ces émotions, et revenir sur cet évènement explosif que l’on vient tout juste de vivre… Je pense encore à ce finish de rêve, où Molly, Delano et Grego G se relayent aux platines pour une conclusion décapante, symbolisant parfaitement (ou concrètement) cette ambiance et cette qualité présente depuis déjà de longues heures durant.

 

Molly (crédits Mohamed Hamed Art-me)

 

Petit retour en arrière, arrivée sur le boat à 16h, sous un soleil massif, déconnexion express quelques minutes plus tard, et Molly aux platines (14h45 – 17h30), pour un décollage fracassant tout en subtilité. La demoiselle, d’une élégance rare aux platines, envoie un set de très haute facture, groovy et punchy, teinté d’acid house, mental et doux à la fois, des premières mesures raffinées et distillées tout en finesse, parfaites pour se mettre dans la bain, la magie opère, je suis happé par ce groove énergique, et les murmures de plaisir de la salle se font ressentir, comme une évidence, Molly fait détonner le bateau, et l’ami Delano Smith ne pourra que profiter de cette rampe de lancement idéale …

 

Delano Smith (crédits Mohamed Hamed Art-me)

 

17h30, house made in Detroit avec Delano Smith, nous voilà définitivement outre-Atlantique, ou cette étonnante capacité que ce bateau a de nous transporter à des milliers de kilomètres de notre point initial : Ligne de basses démente, profusion de montées stratosphériques, le bonhomme nous entraîne dans un monde où le groove règne en maître, gros effets de réverb, vocaux mentaux et captivants, la salle vibre aux rythmes des kicks, ça cavale comme jamais, toujours en compagnie de ces légères touches acidulées qui ne font qu’accentuer mon plaisir. Ajoutons à ça effets et jeux de lumière plus que réussis pour une immersion sonore et visuelle la plus totale…

 

22h, Steffi rentre en scène, son groove hypnotique saisit d’emblée la salle, déjà conquise par les sets précédents… Omniprésence de synthés spatiaux, vocaux planants, la demoiselle de chez OstGut déverse sa tech-house sulfureuse et sexy sur le dancefloor, l’apogée intervient évidemment lorsqu’elle joue son track « It’s Yours », parfaite représentation de son jeu, lorsque douceur et rythmique imparable font bon ménage…

 

Que dire de plus ? Une Concrète proche de la perfection, l’impression d’avoir vécu plusieurs soirées en une seule, un temps idéal, des sets de très haute volée, une armada de copains et copines complètement déjantée, le pont totalement ouvert (certes sans son et on a vraiment hâte que ce soit bientôt le cas), mais qui permet une aération totale de l’espace, avec ce sentiment de liberté de mouvements plus qu’agréable…

On attend avec impatience les prochaines échéances :

 le 15 avril prochain pour une Get Perlonized au line up retentissant,

et le 06 mai prochain, avec l’invasion attendue du crew Rush Hours !!

Ce bateau a définitivement encore de très beaux jours devant lui, to be continued…

J. 

Publié le 26 mars 2012

Poster un commentaire